Tout savoir sur le développement sensori-moteur de l’enfant

Cela fait un an (2019) que la maison de santé de Rieux-Volvestre propose des ateliers pour les futurs ou jeunes parents sur le développement de l’enfant : les ateliers Stimul’Ergo. Ces ateliers ont pour but d’informer les parents et de donner des conseils pratiques pour l’accueillir, l’accompagner et le stimuler.

Source : www.freepik.com

Le développement d’un enfant a 5 caractéristiques, il :

  • Suit un ordre prévisible ;
  • Va du plus simple au plus complexe ;
  • Est cumulatif : chaque étape s’ajoute à la précédente ;
  • A son propre rythme : il est individualisé à chaque enfant ;
  • N’est pas linéaire : il se fait par paliers plus ou moins longs.

Le développement du tout petit peut se classer en 5 domaines :

  • La motricité globale et fine ;
  • Le cognitif ;
  • Le langage ;
  • L’affectif ;
  • Les habilités sociales.

Le développement moteur se déroule en 3 grandes étapes :

A la naissance, la motricité de l’enfant est dite involontaire, réflexe. Le bébé est hypertonique, « enroulé ». Au bout de quelques semaines, il va se « détendre » et la motricité volontaire se met en place de façon progressive.


D’abord le bébé fait connaissance avec son corps sans se déplacer : contrôle des mouvements de sa tête, s’enroule, touche ses pieds, se positionne sur un côté et l’autre. à plat ventre, il redresse sa tête.

Ensuite, l’enfant va explorer l’espace : à plat ventre, il pivote, fait des roulés boulés. Puis il commence à ramper et après fait du quatre pattes.

Pour finir l’enfant découvre la verticalité : il se met assis et sort de la position assise seul, puis sur les genoux, en position de chevalier servant, la position debout, la marche en s’appuyant. Après avoir expérimenter les déséquilibres et acquis confiance en lui, il se lancera dans la marche sans appui.


Le développement moteur global ne s’arrête pas là mais continue jusqu’à l’âge de 8 ans avec l’apprentissage de la course, des sauts, de la tenue de l’équilibre sur un pied, des shoots, des lancers et rattrapage de balles et ballons.

Le développement sensoriel

Après la motricité réflexe innée, c’est le développement des compétences sensorielles qui constitue la base du développement de bébé. C’est à partir des informations sensorielles perçues qu’il découvre le monde avant de pouvoir interagir avec lui. Pendant son développement in-utéro, le bébé est préservé de l’intensité des multiples stimulations sensorielles du monde extérieur. En une fraction de seconde, il est exposé à un véritable choc sensoriel, le monde.
Le bébé devra s’habituer à la variation de température, aux lumières, aux bruits, aux odeurs, à la gravité, aux personnes qui le touchent et s’activent autour de lui. Il lui faudra du temps et du réconfort pour tolérer, s’habituer, accepter ses informations sensorielles.

Pourquoi participer à un atelier Stimul’Ergo 0-6 mois à la maison de santé ?

Un parent qui connaît les étapes du développement de l’enfant saura observer et accompagner son enfant. De la connaissance naît la confiance.
Voici les thèmes abordés lors de cet atelier :

  • L’éveil du tout petit
  • La motricité libre : comment créer un coin d’éveil à la maison ?
  • La plagiocéphalie, c’est quoi ? Comment la prévenir ? Que faire lorsqu’elle est déjà ?
  • Comment gérer le sommeil de bébé ?
  • La parentalité positive : c’est quoi ? Comment fait-on en pratique ?
  • Comment aménager la maison, choisir le matériel de puériculture et les premiers jouets du bébé ?

Vous pouvez vous inscrire en en parlant à votre professionnel de santé.

Examens de santé de suivi du développement de l’enfant

Tous les enfants bénéficient systématiquement de 20 examens de santé réalisables par un médecin généraliste ou un pédiatre en libéral, en centre de santé ou en consultation de PMI, pour permettent la surveillance du développement de l’enfant ainsi que le dépistage des anomalies ou déficiences (sensorielles, notamment visuelles, auditives, troubles du langage, troubles du comportement…). Ces consultations sont aussi mises à profit, de manière adaptée à l’âge, pour la prévention. Depuis le 1er mars 2019, ces examens s’échelonnent jusqu’à 16 ans et sont pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie sur la base des tarifs de responsabilité (hors dépassements d’honoraires) et sans avance de frais.” https://www.ameli.fr/haute-garonne/assure/actualites/suivi-medical-des-enfants-et-des-ados-chaque-age-son-examen

Autrice : Jacqueline Le Guigo, ergothérapeute

Sources :

http://stimulergo.fr

Haute Autorité de Santé. Troubles du neurodéveloppement – Repérage et orientation des enfants à risque; 2020.

Date : 13 septembre 2021